Que faire à Kyoto (Japon) Top 31 des meilleures choses à faire et à voir !

Published No Comments on Que faire à Kyoto (Japon) Top 31 des meilleures choses à faire et à voir !
Que faire à Kyoto (Japon)

Si un voyage au Japon évoque des images de temples magnifiques, de cerisiers en fleurs et de vieux bâtiments en bois, alors Kyoto est l’endroit à visiter.

Kyoto compte 1,4 million d’habitants, ce qui en fait la septième plus grande ville du Japon.

Kyoto était autrefois la capitale du Japon, c’est pourquoi vous y trouverez un nombre incroyable de temples et de sanctuaires.

Kyoto a également été épargnée par la dévastation causée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, ce qui signifie qu’elle a été très bien préservée.

Bien que Kyoto soit une ville moderne, vous n’aurez pas à chercher bien loin pour trouver des quartiers historiques qui donnent aux visiteurs un aperçu de la vie dans le Japon d’autrefois.

C’est l’une des raisons pour lesquelles des millions de touristes se rendent chaque année à Kyoto en nombre croissant.

Kyoto abrite plus de 1600 temples, dont beaucoup sont dotés de magnifiques jardins zen et de portes massives. On y trouve également plus de 400 sanctuaires shintoïstes.

Cependant, il y a bien d’autres choses à faire à Kyoto, au Japon, que la simple visite de temples et de sanctuaires.

À Kyoto, vous aurez de nombreuses occasions de vous immerger dans la culture japonaise traditionnelle et de découvrir les merveilles naturelles que l’on trouve encore dans la ville.

Bien qu’il soit facile de se sentir dépassé par la perspective d’explorer une nouvelle ville comme Kyoto, voici quelques éléments qui vous permettront de commencer à savoir quoi faire à Kyoto.

Nanzenji Temple

Nanzenji Temple est l’un des temples zen les plus populaires de Kyoto et de tout le Japon et est célèbre pour son entrée massive.

Il a été construit comme palais de retraite pour l’empereur Kameyama en 1386.

Selon la légende, elle était en proie à un poltergeist jusqu’à ce qu’un prêtre zen bannisse l’esprit par la méditation.

Depuis lors, il a fonctionné comme un temple zen et, à ce jour, on peut y suivre des cours de méditation zazen.

Sur le balcon, les visiteurs découvriront une vue incroyable de Kyoto.

Un autre point d’intérêt est l’aqueduc de style romain datant de l’ère Meiji, qui est toujours considéré comme un triomphe d’ingénierie.

Adresse : Nanzenji Fukuchicho, Sakyo Ward, Kyoto, 606-8435, Japon

Shoren-in Temple

Il a été créé en tant que temple Monzeki, où un membre de la famille impériale était traditionnellement le prêtre principal.

Il a été construit à la fin du XIIIe siècle et a servi de palais impérial après le grand incendie de Kyoto de 1788.

Des passerelles en bois relient les bâtiments du temple. Le salon Kachoden est le premier arrêt des visiteurs, avec une sélection de peintures et de portraits sur les murs et les portes coulissantes.

La salle Shijokodo est la principale salle de culte, et de nombreux objets rares peuvent y être vus.

En s’aventurant à l’extérieur, les visiteurs pourront profiter des chemins sinueux qui traversent les magnifiques jardins des temples. Des observatoires offrent des vues sur la ville.

En automne et au printemps, les visiteurs peuvent également profiter d’une visite nocturne du jardin, mise en valeur par un éclairage spectaculaire.

Adresse : 69-1 Awadaguchi Sanjobocho, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0035, Japon

Kinkakuji Temple

Dans le nord de Kyoto, vous trouverez le temple zen connu sous le nom de temple Kinkakuji. “Kinkakuji” se traduit par “Temple du Pavillon d’Or”.

Sa caractéristique la plus frappante est qu’elle est recouverte de feuilles d’or, ce qui en fait l’une des destinations touristiques les plus populaires de Kyoto.

Cette structure était à l’origine une villa de retraite pour un shogun Rinzai, Ashikaga Yoshimitsu. Au cours de son histoire, elle a été incendiée à plusieurs reprises.

La structure actuelle a été reconstruite en 1955.

Si vous vous intéressez à l’architecture, c’est un arrêt essentiel lors de votre visite à Kyoto, au Japon.

Chacun des trois étages du temple possède son propre style architectural. Le premier étage a été créé dans le style classique Shinden-zukuri, avec du plâtre blanc et du bois.

Les samouraïs avaient l’habitude de résider au deuxième étage, qui a été créé dans le style Bukke.

Enfin, le troisième étage ressemble à une salle zen traditionnelle chinoise. Avec de nombreuses statues et un jardin menant à une maison de thé, les visiteurs auront beaucoup à apprendre.

Comme il s’agit de l’une des activités les plus populaires à Kyoto, au Japon, arrivez tôt pour éviter les foules !

Adresse : 1 Kinkakujicho, Kita Ward, Kyoto, 603-8361, Japon

Ishibei-koji Alley

Visiter la ruelle Ishibei, c’est faire un voyage dans le passé. Si vous êtes à la recherche de choses à faire à Kyoto, pour vous donner un avant-goût de l’ancien monde, cette rue étroite est la destination parfaite.

Situé à proximité de la gare de Kyoto, vous trouverez une architecture traditionnelle, avec des restaurants, des maisons de thé et des saloons qui contribuent tous à préserver l’ambiance.

Alors que de nombreux autres quartiers de la ville continuent à être construits et modernisés, le gouvernement local a fait un effort particulier pour préserver Ishibei Alley afin que ses charmes traditionnels puissent continuer à être appréciés par les visiteurs.

Adresse : 463-29 Shimokawaracho, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0825, Japon

Shimogamo-jinja Shrine

Le Shimogamo Shrine est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, situé au confluent des rivières Takano et Kamo.

Il s’agit de l’un des plus anciens sanctuaires shinto du Japon, qui remonte à 794, avant que Kyoto ne devienne la capitale du Japon.

C’est également l’un des dix-sept monuments historiques de l’ancienne Kyoto.

Ce site est situé dans la Tadasu no Mori, une grande forêt dont les arbres ont jusqu’à 600 ans grâce aux efforts de préservation.

Le sanctuaire accueille également un certain nombre de festivals tout au long de l’année, comme l’Aoi Matsuri en mai.

Adresse : 59 Shimogamo Izumikawacho, Sakyo Ward, Kyoto, 606-0807, Japon

Fushimi Inari Taisha Shrine

Dans le sud de Kyoto, vous trouverez le sanctuaire Fushimi Inari Taisha. Inari est le dieu shinto du riz, des récoltes et des affaires. Il s’agit d’un endroit populaire pour les séances de photos, et ce pour une bonne raison.

Ce sanctuaire est situé au pied d’une montagne et contient un étonnant réseau de portes torii vermillon.

Les visiteurs feront l’ascension du mont Inari, qui mesure 233 mètres, en passant par différents sanctuaires en chemin.

Il s’agit d’une randonnée de 2 à 3 heures, et vous trouverez même des restaurants proposant des plats traditionnels sur le chemin.

Dès la période Edo, il était de coutume d’offrir un torii pour exaucer un vœu ou remercier pour un vœu exaucé, et des entreprises japonaises ont fait don des torii que vous verrez au sanctuaire Fushimi Inari Taisha.

Ce site est visité par plusieurs millions de fidèles au moment du Nouvel An japonais.

Adresse : 68 Fukakusa Yabunouchicho, Fushimi Ward, Kyoto, 612-0882, Japon

Gekikara Shotengai

La nourriture épicée vous intéresse ? Si c’est le cas, vous serez heureux de découvrir qu’une rue entière de Kyoto y est consacrée.

Elle s’appelle Gekikara Shotengai, ce qui se traduit approximativement par “rue commerçante des épices intenses”, et se trouve dans l’ouest de Kyoto.

La cuisine japonaise traditionnelle n’est généralement pas épicée, mais ce type de plats est de plus en plus populaire au Japon.

Les habitants de la ville de Muko cherchaient un moyen de se démarquer et d’offrir quelque chose de spécial pour attirer de nouveaux clients.

C’est ainsi que Gekikara Shotengai est né.

Vous y trouverez des délices épicés que vous ne trouverez nulle part ailleurs, comme la glace au habanero et les crêpes appelées “Sudden Death Dogs”, disponibles dans des niveaux de 1 à 5, 5 étant le plus épicé.

Adresse : Kotsukuda-19 Teradochō, Muko, Kyoto 617-0002, Japon

Kurama-dera Temple

À environ 1,5 km du centre-ville de Kyoto, vous trouverez le temple Kuramadera, situé dans une zone rurale connue pour ses sources d’eau chaude.

Entre Kurama et Kibune, vous trouverez un sentier de randonnée serein qui offre des vues imprenables à ceux qui font le trajet.

Au cours de la montée boisée de 30 à 45 minutes qui vous mènera au temple, vous rencontrerez un sanctuaire appelé Yuki Jinja, célèbre pour son festival annuel du feu.

Vous pouvez également monter en téléphérique sur le flanc de la montagne si vous souhaitez admirer le paysage depuis les airs. Au Kurama Onsen voisin, les visiteurs peuvent profiter de bains extérieurs et intérieurs.

Adresse : 1074番地 Kuramahonmachi, Sakyo Ward, Kyoto, 601-1111, Japon.

Maruyama Park

À 20 minutes de bus de la gare de Kyoto, le parc Maruyama est l’un des plus anciens parcs, et l’un des meilleurs endroits à visiter pour admirer les cerisiers en fleurs au printemps.

Par conséquent, le parc peut être envahi par les touristes au moment de l’éclosion des fleurs en avril.

Les visiteurs entrent dans le parc par le sanctuaire Yasaka, qui se trouve dans le district de Gion.

Ce parc est si spectaculaire que le gouvernement l’a désigné comme un lieu officiel de beauté scénique.

Malgré la foule que vous rencontrerez pendant les festivals, il vaut la peine de s’y rendre pendant les hanami, ou fêtes d’observation des cerisiers en fleurs.

Au centre du parc, vous trouverez un cerisier pleureur, ou shidarezakura, qui est illuminé à couper le souffle la nuit.

Adresse : 463 Maruyamacho, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0071, Japon

Arashiyama

Aucune visite à Kyoto n’est complète sans une visite à Arashiyama, situé à l’extrême ouest de Kyoto.

Bien que ce quartier touristique compte plusieurs temples et sanctuaires, la véritable star du spectacle est la bambouseraie d’Arashiyama.

Avec ses tiges de bambou qui s’élèvent, cet endroit a également été désigné comme site historique et lieu de beauté pittoresque.

Des bateaux sont disponibles à la location, ce qui constitue un excellent moyen d’explorer cette magnifique région.

Toujours à Arashiyama, vous trouverez la villa impériale Katsura Rikyu. C’est un exemple parfait de l’architecture japonaise classique, ainsi que de la conception des jardins.

N’oubliez pas que vous devrez toutefois demander une visite.

Si vous souhaitez prendre le temps d’apprécier la beauté naturelle du Japon, Arashiyama doit figurer en tête de votre liste de choses à faire à Kyoto.

Fushimi Sake District

Peu de choses disent le Japon comme le saké. Le long de la rivière Horikawa, dans le sud de Kyoto, se trouve le Fushimi Sake District.

Près de 40 brasseries de saké ont élu domicile dans cette région, dont Gekkeikan, qui a été fondée en 1637.

Vin de riz, le saké est une boisson traditionnelle japonaise qui remonte au moins au 8e siècle.

Que vous soyez un connaisseur ou que vous n’ayez jamais essayé, c’est l’occasion idéale de déguster un saké authentique.

De nombreux bâtiments de la région ont conservé leur aspect traditionnel, ce qui rend l’expérience encore plus agréable.

Au Gekkeikan Okura, vous pourrez apprendre comment le saké est fabriqué et goûter certains de ses produits de renommée mondiale.

Il y a de nombreux temples dans les environs, comme le sanctuaire Fushimi Inari et le temple Choken-ji, ce qui permet d’intégrer facilement une journée de visites.

Adresse (Gekkeikan Okura) : 247 Minamihamacho, Fushimi Ward, Kyoto, 612-8043, Japon

Si vous avez envie de découvrir d’autres villes à visiter au Japon, consultez notre liste des meilleures choses à faire à Tokyo, des attractions passionnantes à Osaka et des activités insolites à faire à Hiroshima.

Jikkokubune Canal Cruise

Si vous visitez le district de Fushimi Sake à Kyoto, ne manquez pas l’occasion de profiter de la région en bateau.

Les bateaux Jikkokubune fonctionnent du printemps à l’automne et sont un excellent moyen de profiter de la beauté naturelle et du quartier des brasseries.

Pendant la période Edo, ces bateaux à fond plat faisaient la navette entre Fushimi et Osaka et continuent de transporter des touristes jusqu’à ce jour.

Après avoir fait le tour du quartier et dégusté différents sakés, une promenade en bateau s’impose.

Que ce soit pour admirer les cerisiers en fleurs ou les feuilles d’automne, une croisière sur le canal Jikkokubune est une façon inoubliable de découvrir Kyoto.

Adresse : 680-1 Motozaimokucho, Fushimi Ward, Kyoto, 612-8043, Japon

Japanese Tea Ceremony

Si vous ne savez pas quoi faire à Kyoto et que vous vous intéressez à la culture traditionnelle, participez à une authentique cérémonie du thé japonaise.

Alors que nous considérons le thé comme un acte quotidien, la culture traditionnelle japonaise et le bouddhisme zen accordent une grande importance à cet acte apparemment simple.

Pour une expérience optimale, assurez-vous de participer à une cérémonie du thé à Ju-An, une maison de thé située dans le temple Jotoku-ji.

La tradition de la cérémonie du thé remonte à des centaines d’années et est empreinte de symbolisme et de spiritualité.

Vous ne verrez plus jamais l’acte de boire du thé de la même façon après avoir visité Kyoto !

Adresse : Tominokoji Dori, 556, Gojo-sagaru, Shimogyo Ward, Kyoto, 600-8119, Japon

Sanjusangen-do Temple

S’il y a tant de temples à visiter à Kyoto, au Japon, il y a beaucoup de choses qui rendent Sanjusangen-do spécial et qui valent la peine d’être visité.

À l’intérieur, vous trouverez 1 001 statues de la déesse bouddhiste de la compassion, Kannon. Des centaines d’autres statues se trouvent également sur les lieux.

Le bâtiment lui-même est important en tant que pièce d’architecture. Il date de 1164, bien qu’il ait été reconstruit au 13e siècle après un incendie.

Avec ses 120 mètres, c’est aussi le plus long bâtiment en bois du Japon. N’oubliez pas que les photos sont interdites, mais cela vous permet de profiter pleinement de l’atmosphère sereine.

Adresse : 657 Sanjusangendomawari, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0941, Japon

Kyoto International Manga Museum

Si vous vous intéressez aux mangas ou si vous êtes simplement curieux, le Kyoto International Manga Museum est une excellente destination.

Il s’agit du premier musée au Japon consacré aux mangas, ou bandes dessinées japonaises, et offre une vaste collection.

Avec trois étages remplis de livres, c’est une façon parfaite de passer un après-midi à Kyoto, surtout avec des enfants. Si vous ne parlez pas le japonais, vous ne devez pas le manquer.

Le musée possède également une section en langue étrangère et de nouvelles œuvres continuent d’être traduites. Vérifiez avant votre visite s’il y a des expositions spéciales.

Adresse : Karasuma-Oike, Nakagyo-ku, Kyoto 604-0846 Japon

Mayumura

Si vous êtes à la recherche d’une expérience de shopping vraiment unique, ne quittez pas Kyoto sans avoir visité Mayumura. Cette boutique de souvenirs et d’artisanat unique se distingue vraiment dans une ville qui en compte beaucoup.

Mayumura signifie “village des cocons”, et vous y trouverez une grande variété d’objets fabriqués à partir de cocons de vers à soie.

Les clients sont autorisés à concevoir leurs propres créations à emporter chez eux, ce qui constitue un souvenir unique de votre voyage à Kyoto, au Japon.

Adresse : Sagatoriimoto Adashinocho, Ukyo Ward, Kyoto, 616-8436, Japon

Ikebana (Flower Arranging)

Si vous voyagez à Kyoto, au Japon, ne manquez pas l’occasion de vivre une nouvelle expérience.

L’Ikebana est l’art d’arranger les fleurs et constitue un élément très particulier de la culture japonaise. Cette pratique est transmise de génération en génération depuis plus de 500 ans.

Comme beaucoup d’autres pratiques traditionnelles japonaises, il ne s’agit pas simplement de la composition florale et de l’expression qu’elle offre, mais elle comporte également un élément philosophique.

En plus des fleurs, des arbres et des herbes sont également utilisés.

Si la composition florale est également un art occidental, dans l’Ikebana japonais, la simplicité est extrêmement importante. Chaque objet est placé dans son espace avec une intention très délibérée.

Kyoto possède en fait un musée entier consacré à l’Ikebana pour ceux qui souhaitent en savoir plus.

Adresse (musée de l’Ikebana) : 595 Manjuyacho, Nakagyo Ward, Kyoto, 604-8161, Japon

Kyoto National Museum

Le Musée national de Kyoto a ouvert en 1897 et est l’un des plus anciens musées du Japon.

Sa collection permanente comprend des expositions liées à une grande variété de sujets, notamment la peinture, la sculpture, l’archéologie, la calligraphie, etc.

Outre les trésors qu’il abrite, le musée lui-même revêt une grande importance architecturale.

La structure originale en briques a été construite en 1895 pendant la période Meiji et constitue l’un des meilleurs exemples de l’architecture Meiji à Kyoto.

C’est là que se trouvent désormais les expositions spéciales. La collection permanente est hébergée dans un bâtiment plus récent qui a ouvert ses portes en 2014, conçu par le célèbre architecte Taniguchi Yoshio.

Adresse : 527 Chayacho, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0931, Japon

Higashi Hongan-ji Temple

Le Higashi Hongan-ji est également connu sous le nom de temple oriental du vœu originel. Ce temple bouddhiste shin se trouve à dix minutes de marche de la gare de Kyoto.

Ce complexe a été construit à l’origine en 1604, mais a été détruit par un incendie à quatre reprises avant d’être reconstruit à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Le Founder’s Hall est le plus grand bâtiment en bois de Kyoto, et l’un des plus grands du monde.

L’une des bizarreries qui rendent cette destination incontournable est le fait que vous trouverez ce qui semble être une énorme bobine de corde ordinaire, mais qui est en fait entièrement constituée de véritables cheveux humains.

Des religieuses ont offert leurs cheveux pour les transformer en corde qui servira à tirer les poutres en place pendant la reconstruction.

Si vous visitez Kyoto avec un budget limité, n’oubliez pas que l’entrée est gratuite !

Adresse : Karasuma Shichi-jō Agaru, Shimogyō-ku, Kyoto 600-8505, Japon

Local Tour Guides

Bien que Kyoto soit une ville étonnante à explorer par soi-même, pourquoi ne pas participer à une visite guidée par un habitant ?

Vous pourrez ainsi profiter d’une expérience hautement personnalisée et vous découvrirez probablement en chemin de nombreux joyaux cachés que la plupart des touristes ne verraient pas.

Un guide touristique local peut vous recommander des restaurants et des lieux de divertissement adaptés à vos besoins.

Si vous voyagez à Kyoto par vos propres moyens et que vous cherchez à nouer des liens avec les résidents locaux, c’est un excellent moyen de commencer et de vivre une expérience authentique.

Gion District

Si vous cherchez à goûter aux traditions du Japon d’antan, n’hésitez pas à vous rendre dans le quartier de Gion à Kyoto.

Cette zone était autrefois le lieu où les pèlerins s’arrêtaient en chemin pour visiter le sanctuaire de Gion, aujourd’hui appelé sanctuaire de Yasaka.

Aujourd’hui, il est considéré comme l’un des plus beaux quartiers historiques à visiter dans tout Kyoto. Cette zone est également connue comme le quartier des geishas.

À Hanami Lane, vous trouverez des exemples étonnants d’architecture japonaise traditionnelle. Vous trouverez également de nombreux salons de thé dans la région.

L’Ichiriki Ochaya, vieux de plus de trois cents ans et parmi les plus célèbres, se trouve à quelques pas du sanctuaire de Yasaka.

Pour une expérience optimale, faites une visite guidée de Kyoto la nuit et n’oubliez pas de prendre des photos !

Adresse : 21-2 Tsukimicho, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0829, Japon

Gion Tatsumi Bridge

Ce magnifique pont de pierre est l’une des attractions les plus populaires du quartier de Gion à Kyoto.

Offrant une vue imprenable sur la rivière, le pont est un endroit idéal pour prendre des photos et pour admirer les cerisiers en fleurs de Kyoto.

Le fait qu’il soit encore représentatif de l’ancien style traditionnel de la ville signifie que c’est aussi un endroit idéal pour poser avec un kimono pour une séance photo inoubliable.

Bien qu’il s’agisse d’un pont court, c’est une étape essentielle de toute visite à pied de la ville.

Vous trouverez une variété de maisons de thé à proximité, ce qui en fait le moyen idéal de terminer une journée de visites dans la belle ville de Kyoto.

Yasaka Pagoda And Higashiyama District

Située dans le quartier de Higashiyama, la pagode Yasaka est l’un des sites les plus photographiés de Kyoto, au Japon.

Il s’agit d’un quartier historique situé à proximité du quartier de Gion, ce qui signifie qu’il peut facilement s’intégrer dans votre itinéraire.

Le quartier est plein de rues sinueuses, d’architecture traditionnelle et de boutiques, ce qui en fait un lieu idéal pour l’exploration.

La pagode Yasaka, l’un des sites les plus photographiés de Kyoto, est vraiment exceptionnelle. Construite en 592, c’est la plus ancienne pagode de Kyoto.

Continuez 10 minutes vers le nord pour visiter le sanctuaire Yasaka, construit en 656.

Adresse : 388 Yasakakamimachi, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0862, Japon

Vous pouvez aussi être intéressé par les choses cool à faire à Hokkaido et les formidables attractions d’Okinawa.

Kembu Demonstration

Si vous visitez Kyoto, au Japon, et que vous voulez vraiment vous imprégner de la culture japonaise traditionnelle, vous devriez mettre une démonstration de Kembu en tête de votre liste.

Le Kembu est un art martial qui consiste à manier l’épée tout en dansant.

Le Samurai Kembu Theater, situé en plein centre ville, est l’endroit idéal pour découvrir cette forme d’art unique.

Il s’agit d’un petit théâtre, ce qui signifie que c’est l’occasion idéale d’être au plus près de l’action.

En plus de regarder le spectacle et d’écouter les anciennes histoires de samouraïs, vous pouvez également prendre des leçons et faire vous-même partie du monde des samouraïs.

Adresse : 35-7 Sanchome, Higashiyama-ku | B1F GOZAN Bldg., Kyoto 605-0005, Japon

Yokai Street

La rue Ichijo-dori de Kyoto peut sembler être une rue normale pleine de magasins à première vue, mais cette rue est en fait pleine de Yokai faits maison.

Les yokai sont des monstres, des fantômes et des démons traditionnels japonais qui se présentent sous une grande variété de formes.

On dit que les Yokai ont pris vie après un rituel annuel connu sous le nom de Susuharai, au cours duquel les articles ménagers cassés ou inutilisés sont jetés.

Selon la légende, 100 de ces objets étaient mécontents de leur sort et ont défilé dans cette même rue jusqu’à ce que des prêtres bouddhistes interviennent.

La légende est maintenant célébrée avec des Yokai faits maison qui “hantent” l’extérieur des magasins.

Ce n’est pas une attraction touristique normale, mais c’est un endroit où l’on peut prendre des photos. Se promener et essayer de repérer tous les Yokai faits maison est une activité amusante pour les enfants comme pour les adultes.

Adresse : 24 Nishimachi, Kamigyo-ku | Yokai Soho, Kyoto 602-8371, Japon

The Path Of Philosophy

Dans la partie nord du quartier Higashiyama de Kyoto, vous trouverez le chemin de la philosophie. Le long du canal, des centaines de cerisiers bordent ce chemin de pierre serein.

L’un des philosophes les plus connus du Japon, Nishida Kitaro, avait l’habitude de suivre ce chemin pendant son trajet quotidien et de méditer, d’où son nom.

Suivez vous-même ce chemin et contemplez le sens de la vie ou admirez simplement les merveilles de la nature.

C’est un endroit populaire en avril, lorsque les cerisiers en fleurs s’épanouissent.

Le chemin relie le Ginkakuji et le NanZenji et dure environ 30 minutes, même si vous vous arrêterez souvent en cours de route pour profiter pleinement du spectacle.

Adresse : Shishigatani Honenin Nishimachi, Sakyo Ward, Kyoto, 606-8427, Japon

Rent A Kimono

Si vous êtes à Kyoto, pourquoi ne pas aller plus loin dans l’apprentissage de la culture traditionnelle japonaise ? Vous pouvez louer un kimono pour la journée et vous promener dans les quartiers historiques de Kyoto.

Le kimono, tel que nous le connaissons, est apparu entre 794 et 1922, pendant la période Heian, et est l’un des symboles les plus emblématiques de la culture traditionnelle au Japon.

Habillez-vous avec le parfait kimono, complété par des sandales japonaises et un obi bel.

Yasui Konpiragu Shrine

Vous trouverez de nombreux sanctuaires à Kyoto, au Japon, mais aucun n’est comparable au sanctuaire Yasui-kompira-gu.

L’histoire du sanctuaire commence sous le règne du 38e empereur Tenchi (668 à 671 de l’ère chrétienne), lorsqu’il a été créé comme un lieu de prière pour la prospérité.

Cependant, ce n’est pas ce pour quoi il est le plus célèbre. Une énorme pierre avec un trou au milieu se trouve sur le terrain du sanctuaire, et vous verrez qu’elle est couverte de papiers blancs.

L’histoire raconte que l’on attache à la pierre un bout de papier sur lequel est écrit un souhait lié à sa vie amoureuse, puis que l’on rampe dans le trou.

Que vous soyez romantique ou non, ne manquez pas l’occasion de prendre part à un rituel propre à la ville de Kyoto.

Adresse : 70 Shimobentencho, Higashiyama-ku Kyoto-shi, Kyoto, 605-0823, Japon

Chion-in Temple

Pendant votre séjour à Kyoto, allez voir Chion-in, l’un des plus grands temples de la ville.

Il s’agit du temple principal de la secte bouddhiste Jodo, qui est l’une des plus populaires au Japon avec des millions d’adeptes.

Il a été construit en 1234, mais il a brûlé dans les années 1600. L’une des caractéristiques les plus frappantes du temple est la porte Sanmon, absolument massive.

Située le long de la route entre le temple Shorenin et le parc Maruyama, cette porte fait 50 mètres de large et 24 mètres de haut.

Il s’agit de la plus grande porte en bois, non seulement à Kyoto, mais dans tout le Japon.

Adresse : 400 Rinkacho, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-8686, Japon

Nishiki Market

Si vous cherchez à acheter certaines des spécialités uniques de Kyoto après une longue journée de visites, rendez-vous au marché Nishiki.

Également connu sous le nom de “cuisine de Kyoto”, ce marché a plus de 700 ans.

Il a commencé comme un marché aux poissons en 1310. Vous y découvrirez une grande variété de produits alimentaires, notamment des sushis et des fruits de mer frais.

La plupart des magasins que vous trouverez ici appartiennent à la même famille depuis des siècles, et vous aurez un aperçu de l’histoire et de l’atmosphère tout en dégustant une multitude de délices culinaires.

Vous pouvez même acheter des ustensiles de cuisine et des couteaux spéciaux comme souvenirs de votre voyage à Kyoto !

Adresse : 609 Nishidaimonjicho Tominokoji Dori Shijoagaru, Nakagyo, Kyoto 604-8054, Japon.

Mimizuka

L’une des destinations touristiques les plus macabres de Kyoto, au Japon, ce monument est dédié aux soldats coréens et aux troupes chinoises Ming qui ont été tués lors des invasions japonaises de la Corée entre 1592 et 1598.

Le nom se traduit par “monticule d’oreilles”, en référence au fait que les oreilles et les nez étaient ramenés comme trophées de guerre à cette époque.

À Mimizuka, on estime que de 100 à 200 000 nez sont enterrés sur ce site.

Le monument était inconnu même de nombreux résidents du Japon et n’était même pas mentionné dans les manuels scolaires japonais avant le milieu des années 1980.

Bien qu’il ait fait l’objet de nombreuses controverses et qu’il y ait même eu une tentative de le raser dans les années 1970, il est aujourd’hui un site qui rend hommage aux défunts tout en rappelant à ceux qui visitent Kyoto la sauvagerie brutale du passé.

Adresse : 533-1 Chayacho, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0931, Japon

Commencez à planifier votre voyage à Kyoto

Vous trouverez de nombreuses photos de Kyoto, au Japon, mais rien n’est comparable au fait de se trouver devant ces magnifiques structures et de se promener soi-même dans ses quartiers historiques.

Si la culture japonaise vous intéresse, il n’y a aucune raison de ne pas commencer à planifier votre voyage à Kyoto, au Japon, dès aujourd’hui !

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *